L'assurance maladie contre la grève des médecins généralistes



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les compagnies d'assurance maladie critiquent la grève des médecins généralistes

(10.08.2010) L'Association des médecins généralistes veut prendre au sérieux, les premières actions contre la réforme des soins de santé sont déjà prévues. Septembre va démarrer. Ce jour-là, il y aura une manifestation nationale et des dizaines de milliers de cabinets médicaux resteront fermés. Les actions planifiées par les médecins ne provoquent pas seulement de vives critiques de la part du gouvernement fédéral. Les caisses maladie critiquent également les fermetures prévues de cabinets de médecins généralistes. La grève se fait au détriment des patients.

Protestation contre les réductions d'honoraires prévues par les médecins de famille. L'Association allemande des médecins généralistes a annoncé au journal médical qu'elle lancerait les premières campagnes contre les mesures d'austérité au niveau des frais médicaux à la fin du mois d'août. Dans un premier temps, les fermetures de pratique doivent avoir lieu au niveau local de fin août à fin septembre. En outre, des manifestations de protestation à l'échelle nationale doivent être organisées. Une campagne nationale doit être entreprise le 15 septembre, selon l'association médicale. La 33e journée des médecins généralistes allemands aura lieu un jour plus tard.

Vives critiques des assureurs maladie et du gouvernement fédéral.
Les caisses légales d'assurance maladie n'ont aucune compréhension des grèves prévues des médecins. Le directeur adjoint du Barmer, Rolf Ulrich Schlenke, a critiqué la grève médicale comme "déplacée". Pour le président de l'assurance maladie allemande des employés DAK, Herbert Rebscher, les protestations des médecins ne sont pas "compréhensibles". Rebscher pense que la protestation sera menée sur le dos des patients afin de faire valoir des intérêts professionnels. Après tout, tous les acteurs du système de santé sont concernés par les mesures d'austérité, vous ne pouvez donc pas exclure un groupe professionnel, a déclaré le patron du DAK.

Le porte-parole du groupe syndical pour la santé n'a également montré aucune compréhension des manifestations prévues. Jens Spahn (CDU) a critiqué le fait que l'association des médecins généralistes avait "mal compris". Bien que les médecins aient le droit de protester et de faire valoir leurs intérêts, tous les acteurs du système de santé doivent apporter leur contribution à la stabilisation. Après tout, un milliard de déficit du fonds de santé est attendu pour l'année à venir. Selon Spahn, les médecins et les médecins généralistes devraient également épargner.

Pourquoi les médecins généralistes protestent-ils?
Les médecins sont en grève contre les réductions prévues des allocations spéciales pour les contrats de médecin de famille. Selon la volonté du ministre fédéral de la Santé Philipp Rösler (FDP), environ 500 millions d'euros devraient être économisés dans ce seul domaine. Cela signifie que les frais médicaux ne devraient pas continuer à augmenter dans un premier temps.

L'association des médecins de famille accuse la coalition noire et jaune de vouloir tirer parti du «modèle du médecin de famille». Les «soins centrés sur le médecin généraliste» ont été introduits en 2007 pour faire des médecins généralistes le premier point de contact des patients. Le médecin de famille coordonne toutes les étapes du traitement et émet des références à des spécialistes. Le modèle du soi-disant médecin de famille a été introduit afin de minimiser les visites inutiles chez des spécialistes, afin que le traitement des patients soit plus adapté. Les «soins centrés sur le médecin de famille» sont décrits au § 73b SGB V.

Roessler a récemment assuré qu'il ne voulait pas toucher au modèle du médecin de famille. Cependant, le ministre de la Santé veut s'assurer que tous les médecins de famille sont traités sur un pied d'égalité, que le médecin ait déjà signé un contrat de médecin de famille ou non. L'Association des médecins généralistes veut protester contre cette nouvelle réglementation. (sb)

Lisez aussi:
Rössler met en garde les médecins contre la fermeture des cabinets
Les assureurs maladie demandent une augmentation des cotisations
Médecins hospitaliers: grèves d'avertissement lundi

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: 2014-12-23 France 3 IDF La vie dun Médecin Généraliste


Article Précédent

Le taux de natalité en Allemagne augmente à nouveau

Article Suivant

Méfiez-vous du virus Noro